Façonner avec le plus grand soin votre culture d’entreprise

Comme on l’a vu dans l’article « La culture d’entreprise : vers l’infini et plus loin encore ! », développer une culture d’entreprise n’est pas une option si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté afin d’optimiser vos performances. Façonner cette culture ne se fait clairement pas en priant quelque divinité que vous auriez créée de toutes pièces pour l’occasion. Oh que non ! La culture d’entreprise se bâtit à la sueur de votre front, avec intelligence, pertinence, logique, honnêteté, transparence, et ce tant en interne qu’en externe ! Tout doit être raccord. On aborde tout cela juste en-dessous !

 

La formalisation de vos valeurs

La première chose à formaliser : vos valeurs. Elles coulent peut-être dans votre sang et celui de vos collaboratrices et collaborateurs, mais y adjoindre un vocabulaire précis est la première phase cruciale de réflexion et d’analyse à mettre en œuvre.

Comment prendre le taureau par les cornes ? En vous posant tout d’abord les bonnes questions. Quelle est votre vision ? Quelle atmosphère règne au sein de votre structure ? Quelles sont les relations entre les divers membres de votre équipe ? Quelle est votre façon de manager ? Quelle est votre mentalité et celle de vos collaborateurs ? Quelle est votre éthique ? Quelle est votre philosophie ? Quelles sont vos références ? À vous d’établir une liste et de donner des réponses pertinentes, au plus proche de cette identité que vous souhaitez définir de A à Z avec la plus grande méticulosité.

Un conseil en passant : cassez-vous un minimum la nénette afin de trouver des vocables singuliers !

Enfin terminons ce paragraphe à l’aide d’une bonne vieille maxime : pas de valeurs identifiées et identifiables : pas de culture d’entreprise.

 

L’univers découlant de vos valeurs

Formaliser des valeurs, c’est bien, c’est même la première étape indispensable. Mais si vous comptez sur elles pour se répandre partout autour de vous sans que vous n’ayez à bouger le petit-doigt, vous vous mettez le doigt dans l’œil (cet article a pour vocation de faire – de manière totalement subliminale – la promotion des doigts). En effet, une fois que vous aurez sous le coude ces petites merveilles (pour l’heure chétives) il convient de les accompagner avec force intelligence !

Comment ? Tout simplement en créant un champ d’action autour d’elles. Premier objectif : faire en sorte que vos collaboratrices et collaborateurs se souviennent de ces valeurs symboliques et qu’elles soient conséquemment pétrissables, maniables, et surtout actionnables ! Pour ce faire, vous pouvez par exemple mettre en place des rites divers et variés tels que : rites de langage, rites de méthodologie, rites d’intégration des nouvelles recrues, rites d’évolution professionnelle, rites de départ à la retraite etc. Votre culture d’entreprise peut également se matérialiser par des tenues vestimentaires, la décoration de vos bureaux ou autres joyeusetés d’ordre esthétique.

Ensuite, vous pouvez par exemple donner vie à votre culture d’entreprise sous la forme d’une charte annexée au règlement, que vous pouvez remettre aux nouvelles recrues !

Mais attention, mise en garde : une culture ne doit en aucun cas rester figée ou devenir un instrument de tyrannie. Elle doit évoluer, rester ouverte et à l’écoute, d’une part de vos collaboratrices et collaborateurs, d’autre part de ce qui se passe à l’extérieur. Une culture d’entreprise ne doit pas devenir le sacre d’un centrage sur soi-même, snobant les éventuels caps ou virages que pourraient prendre votre entreprise pour s’améliorer. Une culture d’entreprise n’est pas immuable.

 

Les vertus de la culture d’entreprise

Les motivations puisent bien souvent leur carburant au sein des finalités. Pourquoi vous donner du mal pour façonner une belle et robuste culture d’entreprise ? On vous le donne en mille : pour les vertus qu’il y a derrière.

Première vertu (la plus évidente) : vous démarquer de la concurrence. Servir la même soupe que le voisin a peu de chance de jouer en votre faveur.

Deuxième vertu : la fidélisation. Une culture bien soignée, à laquelle adhérent vos collaboratrices et collaborateurs fera en sorte de favoriser leurs motivations, leurs échanges, leurs évolutions personnelles et collectives, afin de les préserver des diverses démotivations et de vous éviter de les voir quitter le navire !

Troisième vertu : lors du processus de recrutement, si vous avez mis en place une culture d’entreprise solide en interne ET en externe, vous attirerez plus facilement des candidats qui se reconnaissent dans vos valeurs et qui seront donc plus à même de correspondre à ce que vous recherchez. Cerise sur le gâteau : vous limitez le risque d’échec de la période d’intégration et optimisez donc la réussite de vos recrutements !

Quatrième vertu (le clou du spectacle) : une culture d’entreprise singulière et soignée véhicule une bonne image auprès de vos clients et devient donc un critère de choix auprès de vos prospects.

Vous souhaitez vous lancer dans le développement, le remodelage ou même la création d’une culture d’entreprise singulière mais vous ne savez pas comment la bâtir avec transparence, pertinence et efficacité ? Un consultant RH et recrutement peut vous guider dans la réalisation de cette tâche, qui, rappelons-le une ultime fois, est de haute importance !

 

Sur le même thème

Qu’est-ce qu’un « référent handicap » ? Quelle est sa fonction ? Le référent handicap est l’interlocuteur privilégié des personnes en situation de handicap dans le milieu de travail, formation comprise. Au sein des entreprises, il va avant tout informer, sensibiliser, afin que la personne en situation de handicap......

« Profil atypique » : voilà une expression clef qui sévit sur la toile depuis quelque temps. Et pour cause, de plus en plus d’employeurs témoignent du fait qu’ils ont recruté, bien souvent grâce à un cabinet de recrutement ou un consultant RH et recrutement, un profil atypique......

Il est une réalité que l’on ne peut nier : lors d’un processus de recrutement, on accorde aujourd’hui autant d’importance à la personnalité d’un candidat qu’à ses compétences techniques et son expérience professionnelle. Fort bien ! Mais qu’est-ce que la « personnalité » d’un candidat ? Les diplômes reconnus en......

Plongés dans l’incertitude depuis plusieurs mois, nous, les David contre ce Goliath autrement dénommé Covid-19, nous nous interrogeons à juste titre. Est-ce une bonne idée de recruter en ce moment ? Quelles questions dois-je me poser avant de recruter dans le contexte actuel ? Ce bouleversement sanitaire......