Recrutement et IA : une métamorphose en marche ?

Oh, ce monstre, oh, cet ange, oh, quel progrès, oh, quel fléau ! Elle fait couler l’encre dans les journaux, dans les livres, dans les revues spécialisées, elle colonise la toile et les médias ! Mesdames et messieurs, nous allons parler aujourd’hui de l’unique, de la grande, de la virtuose, de la diabolique, j’ai nommé : l’IA (intelligence artificielle) ! Et plus particulièrement de son rapport avec les ressources humaines et le processus de recrutement. Allez, on débroussaille un peu tout cela pour vous !

L’IA au sein des RH

Si l’on en croit certaines analyses, l’introduction de l’intelligence artificielle au sein des ressources humaines serait une bonne nouvelle car elle permettrait d’insuffler de plus en plus d’humain. Hum hum… Pardon ? Oui, vous avez bien lu, et le mot « paradoxe » vous a probablement traversé l’esprit. En réalité, l’IA ne ferait que remplacer des tâches prévisibles, répétitives et laborieuses qui sont d’ores et déjà dépourvues de contact humain.

La digitalisation des RH n’est par ailleurs pas à envisager sous la forme d’une attaque massive et destructrice de nouvelles fonctionnalités. En revanche, une métamorphose s’opère et se prépare à restructurer de fond en comble la culture d’entreprise et va fondamentalement opérer une rupture et un repositionnement de la démarche RH.

Mais en ce qui nous intéresse plus particulièrement ici : qu’est-ce que, concrètement, le futur du processus de recrutement en « mode IA » ?

L’IA et les outils de recrutement

  1. Le sourcing

Supposons qu’un recruteur du futur en pleine crise de nostalgie dise à un autre recruteur du futur : « Ah, Bobby, te souviens-tu, lorsqu’on a commencé dans les RH, de tous ces C.V que nous avons dû lire ? De toutes ces heures que nous avons passées à les analyser, à les trier, à les sélectionner ? C’était quand même… »

« Trop bien » ou « long et fastidieux » ? Nous ne nous prononcerons pas là-dessus. Rappelons simplement que ce fameux triage de C.V est chronophage puisqu’il prendrait a priori 50% de leur temps aux recruteurs. Ces derniers vous diront également pour la plupart que le sourcing ne se fonde pas que sur des critères objectifs.

Et donc… Mais c’est bien sûr ! Pourquoi ne pas confier cette tâche aux algorithmes ? Ils se chargeront de récolter pour moi les meilleurs C.V !

Attention, tout de même, à ne pas non plus idéaliser la chose. Ces outils sont, certes, en permanente évolution, mais ont encore beaucoup d’étapes à franchir pour être réellement pertinents. Pour l’heure, il n’est pas impossible qu’en requérant exclusivement les soins de cette IA, vous passiez à côté d’un profil de candidat atypique qui aurait parfaitement convenu à ce que vous recherchiez, et que la célèbre et légendaire « perle rare » vous passe sous le nez ! Affaire à suivre…

  1. Les « chatbots » face aux candidats

Les agents conversationnels ont également vu le jour au sein du processus de recrutement. Il est dorénavant possible de rencontrer des plateformes où les candidats peuvent directement interagir avec eux, afin que ces « chatbots » récolte des informations sur eux ou leur posent des questions pour les orienter ensuite vers les offres d’emploi les plus à même de convenir à leur profil. Les plus sophistiqués peuvent même répondre à des questions précises sur le poste.

  1. Le recrutement « prédictif »

Et oui, on en apprend tous les jours (pardonnez-nous cette inculture). Le recrutement « prédictif », donc, est cette nouvelle forme d’intelligence artificielle capable de comparer un C.V par rapport à une offre d’emploi et donc de les faire se rencontrer. Le « Tinder » du recrutement, si vous préférez. Des tests de personnalité sont également mis en place.

  1. L’évaluation des compétences

En lien avec l’analyse prédictive et l’entretien-vidéo, l’intelligence artificielle peut aussi analyser, par le biais de systèmes artificiels, les capacités cognitives de l’être humain, et donc de ce fait classer les candidats afin de suggérer aux recruteurs les meilleurs profils.

L’IA : future meilleure amie du recruteur ?

L’avantage avec les ressources humaines, c’est qu’on sait pertinemment que, quoi qu’il advienne de l’expansion de l’IA en son sein, il n’en demeure pas moins que la rencontre physique, et notamment l’entretien d’embauche, est loin de disparaître. On aimerait penser qu’elle ne disparaîtra jamais, mais les progrès technologiques nous réservent peut-être des surprises.

Concrètement, l’IA deviendra très probablement l’arme secrète du recruteur dans les années à venir. Se mettre à dos ces nouvelles possibilités digitales qui s’offrent à lui le mettrait dans une position délicate et sans doute périlleuse. Laisser une place à l’IA ne signifie pas pour autant qu’il devra regarder disparaître ce pour quoi il fait ce métier. L’échange humain demeurera bien entendu au centre de sa démarche.

En définitive, il s’agit donc pour le recruteur ou le manager RH de prendre en compte cette évolution et d’en tirer le meilleur. La question essentielle qu’il faut se poser est la suivante : comment vais-je me servir de l’IA pour devenir plus efficient, mais aussi pour privilégier encore plus le contact humain ?

L’émergence de l’IA dans les ressources humaines est en définitive à prendre en considération. On voudrait bien sûr tous que l’humain soit au centre de la prise de décision, et on souhaite remettre de l’humain dans ces process… Mais, en même temps, on voudrait aussi de l’objectivité, de l’impartialité, de la neutralité dans le jugement, ce qu’aucun être humain n’est capable de garantir. Et pour cause, être humain, c’est aussi avoir des faiblesses, une expérience et une culture qui vont induire des biais dans notre jugement. Est-on capable d’accepter un monde imparfait ? Ou doit-on se diriger vers un monde aseptisé ?

En tous les cas, serrer la main à un recruteur-robot (ou ne pas serrer de main du tout) est un cas de figure qui n’est pas près d’arriver ! Vous avez toujours des cabinets de recrutement spécialisés en conseil RH, qui se feront un plaisir de vous accompagner (le plus humainement possible) !

 

Sur le même thème

Depuis que vous avez décidé de recruter, vous n’avez de cesse de rêver d’une sorte de demi-Dieu tout droit descendu du ciel, un profil de candidat sur vitaminé, dont les pouvoirs dépasseraient l’entendement. Mais attention ! Recruter le candidat parfait : cela n’existe pas. En revanche, recruter......

Oh, ce monstre, oh, cet ange, oh, quel progrès, oh, quel fléau ! Elle fait couler l’encre dans les journaux, dans les livres, dans les revues spécialisées, elle colonise la toile et les médias ! Mesdames et messieurs, nous allons parler aujourd’hui de l’unique, de la......

En voila une question à même de vous faire trembler le cortex. Avec toutes les technologies disponibles et les contraintes réglementaires imposées, on en oublierait presque qu’un entretien d’embauche, c’est d’abord la rencontre entre deux personnes : un employeur ou un recruteur, qui représente une entreprise, et......