Qu'en pensent nos clients ? Raphaël Girardin, fondateur de Matahi
16928
post-template-default,single,single-post,postid-16928,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_menu_slide_from_right,qode-theme-ver-10.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Qu’en pensent nos clients ? Raphaël Girardin, fondateur de Matahi

Nous produisons des boissons élaborées à partir du fruit du Baobab. 100% bio et naturelles, sans colorant, sans conservateur, ni arôme artificiel, sans sucre ajouté et produit en France.

J’ai eu l’idée du projet il y a dix ans : créer une boisson à partir d’un fruit assez méconnu ici. Le jus de baobab est consommé en Afrique depuis des millénaires, notamment pour ses vertus médicinales. Aidé par une coopérative « commerce équitable » au Bénin gérée par des femmes, on nous récolte les fruits et on nous les envoie en France, où nous produisons les boissons. Baobab/Mangue a remporté le prix du meilleur produit Bio (Bio à la une). Nous sommes présents dans 1500 points de vente, dont 1000 en France et venons d’être récemment rachetés par Racine.

Quels sont les critères de sélection qui vous ont amené à faire appel à un cabinet de recrutement ? Quelles étapes dans le choix du prestataire ? Pourquoi Umaneo ?

Avant tout pour un gain de temps, car nous avions besoin d’être réactifs sur le recrutement de quatre personnes, qui plus est sur des domaines où nous n’étions pas experts. Une expertise sur les qualités requises était de ce fait très importante. Umaneo était adapté à notre start-up en termes de tarifs. Il y avait en supplément un service d’accompagnement RH, ce que nous n’avions pas trouvé ailleurs. Renaud Fremont avait des suggestions très pertinentes, un discours nourri de propositions adaptées. Il a bien détaillé son fonctionnement. Nous avons été de suite rassurés.

Pour quel type de poste avez-vous fait appel à Umaneo ?

Pour plusieurs postes : Des postes de commerciaux terrains, un directeur commercial (poste stratégique) et un responsable de communication.

Comment le processus de recrutement a-t-il été mis en place ?

D’abord, il y a eu une première réunion. Une offre a été rédigée et soumise à validation. Renaud a posté l’offre et a sélectionné des candidats. Il nous tenait informés très régulièrement de l’avancement. Nous nous sommes ensuite revus. Il nous a accompagnés pour recevoir les candidats choisis pour les entretiens. Puis nous avons recruté en fonction de ses conseils.

Encore un supplément : nous avons fait un test de personnalité pour toute l’équipe. Cela permet d’apprendre à mieux se connaître pour s’améliorer. J’ai pour ma part progressé en tant que dirigeant.

 Êtes-vous satisfait de son déroulement ? Des conseils ? De l’accompagnement ?

Oui, très satisfait. Ça nous a permis d’aller vite. En moins de deux mois, on avait trouvé nos candidats. Peu chronophage. Tout a été mené d’une main de maître.

Quelle était votre situation avant de faire appel à Umaneo ? Quelle est maintenant votre situation ?

Renaud est intervenu à un moment délicat. Il nous a aidés à résoudre les conflits qu’il y avait au sein de nos équipes. Avant son intervention, nous n’étions pas bien structurés en tant qu’entreprise. En tant que dirigeant, j’avais besoin de conseils. J’ai pu échanger facilement avec lui, et les salariés ont pu discuter avec lui aussi. La confidentialité a été très respectée. On ne pouvait prétendre à mieux que cela.

Recommanderiez-vous Umaneo à l’un de vos partenaires ?

Oui, bien sûr. C’est évident et je l’ai déjà fait.

 

Merci à Raphaël Girardin, fondateur de Matahi pour cette interview téléphonique réalisée par Antoine Sanchez, rédacteur indépendant.