La cooptation ou comment recruter et fidéliser ses salariés à moindre coût ?

Le recrutement au sein d’une entreprise se fait souvent via la méthode traditionnelle avec diffusion d’annonces, tri de CV et de lettres de motivation et entretien d’embauche. Un autre mode de recrutement, qui n’est pas nouveau et qui a fait ses preuves, reste cependant encore méconnu : la cooptation. Économique et mobilisatrice, elle est surtout adaptée aux grandes entreprises ou aux secteurs d’activité qui ont du mal à trouver des candidats. Découvrez ce qu’est la cooptation, quels sont les avantages et les inconvénients de ce mode recrutement et comment l’utiliser pour recruter de nouveaux collaborateurs compétents.

La cooptation : qu’est ce que c’est ?

La cooptation est un mode de recrutement appelé aussi recrutement participatif. Elle consiste en fait à recommander une personne de son réseau pour un poste de travail. La recommandation se fait la plupart du temps par un salarié de l’entreprise mais elle peut aussi passer par une personne extérieure. Si la cooptation est peu usitée dans les PME, elle est bien adaptée aux grandes entreprises qui l’utilisent régulièrement. Selon une étude de l’APEC, 37 % des recrutements de cadres en France se feraient par cooptation.

Mais attention, il ne faut pas confondre le « piston » ou le « réseautage » avec la cooptation. Le but, ici est de dénicher le candidat qui correspond aux besoins de l’entreprise et non pas de trouver un travail à un ami ou un membre de sa famille.

L’autre grande différence de la cooptation avec le « piston » est la récompense attribuée au salarié « coopteur ». Le salarié qui trouve un candidat pour intégrer sa société peut recevoir entre 500 euros et 4500 euros selon l’entreprise et l’expérience du candidat. Il peut aussi être récompensé en nature avec des chèques cadeaux, des chèques voyage etc. Cette prime est versée la plupart du temps à la fin de la période d’essai du candidat coopté.

Les avantages de la cooptation

Passer par la cooptation pour recruter de nouveaux collaborateurs présente des avantages pour le recruteur mais aussi pour le salarié « coopteur » et le candidat « coopté ».

Pour le recruteur :

Vous gagnez du temps

La cooptation vous évite de faire appel à un cabinet de recrutement ou de chercher vous même le candidat en diffusant des annonces. Plus besoin de trier des centaines de CV et de lettres de motivation. Les candidatures sont donc traitées plus rapidement.

Vous économisez de l’argent

Qui dit gain de temps, dit économie. Même si le coopteur est récompensé ou rémunéré après l’embauche, les économies faites par le recruteur ne sont pas négligeables.

Vous recrutez de façon plus efficace

Le salarié « coopteur » connaît bien la culture et les valeurs de l’entreprise dans laquelle il travaille, il vous proposera donc des profils bien ciblés en adéquation avec le poste et des personnes compétentes car c’est aussi sa propre crédibilité qui est en jeu.

Pour le salarié « coopteur » :

Une plus grande motivation

La cooptation est souvent vue par les salariés comme un challenge à relever. Le salarié se sent valorisé car il voit que son avis compte, qu’il est acteur et qu’il participe à l’évolution de son entreprise.

Création de liens et élargissement de réseau

En endossant le rôle de coopteur, le salarié va chercher à élargir son réseau professionnel et personnel, il va chercher à créer du lien, à faire de nouvelles rencontres et à découvrir de nouveaux « talents ».

Une récompense à la clé

Le fait d’être récompensé en nature ou financièrement va motiver le salarié à chercher de nouveaux collaborateurs et à proposer des profils intéressants à son entreprise.

Pour le candidat « coopté » :

Accès au marché de l’emploi caché

Grâce à la cooptation, le candidat va avoir accès à des offres d’emploi qui n’ont pas encore été publiées sur les sites de recrutement traditionnels. Ce qui augmente ses chances d’être recruté car l’employeur ne sera pas submergé par les candidatures.

Une valorisation du candidat

La cooptation permet de valoriser le candidat qui se sent unique et choisi parmi d’autres profils. Il sera donc plus impliqué lorsqu’il sera en poste et aura à cœur de ne pas décevoir son employeur et le salarié « coopteur » qui l’aura recommandé.

Les inconvénients de la cooptation

Si la cooptation présente de nombreux avantages, elle est parfois mal perçue car elle ressemble beaucoup au réseautage. Certains la voient comme du « piston » ou du favoritisme qui met en avant le relationnel plutôt que les compétences du candidat.

La cooptation encourage aussi le marché de l’emploi caché et incite les recruteurs et les salariés à ne pas diffuser les offres d’emploi via les réseaux traditionnels.

On reproche aussi à la cooptation d’uniformiser les profils au sein d’une même entreprise. En effet, le salarié « coopteur » va faire appel à ses connaissances, personnes qui sont souvent issues de la même formation universitaire ou qui ont des profils assez similaires.

Enfin, sachez que la cooptation fait gagner du temps mais qu’elle ne vous dispense pas de faire passer des entretiens, des tests de personnalité et que les candidats ne sont pas disponibles plus rapidement qu’un candidat recruté via le réseau traditionnel.

Comment recruter par cooptation ?

La première chose à faire pour recruter par cooptation est d’informer régulièrement les salariés de votre entreprise sur les offres à pourvoir et les postes qui ont été pourvus. Une fois que l’information est passée, donnez aux salariés les outils pour qu’ils puissent communiquer correctement sur la culture et les valeurs d’entreprise, le projet et les profils recherchés. Expliquez-leur également comment trouver des candidats, comment collecter les candidatures, comment utiliser leur réseau… Enfin, n’oubliez pas de bien préciser les modalités et le montant de la prime versée en cas de recrutement. Ce point est un des points les plus importants pour motiver vos salariés à devenir « coopteur ».

La cooptation, qui vient bousculer les modes de recrutement traditionnels, est donc un bon moyen pour trouver des nouveaux collaborateurs compétents.

Face à un tel succès, la cooptation se développe au-delà de l’entreprise grâce à des plateformes intermédiaires de recrutement participatif qui mettent à disposition des entreprises des coopteurs extérieurs contre une rémunération.

Sur le même thème

« Moi, pour diffuser mes offres d’emploi, j’utilise exclusivement Pôle Emploi », affirme l’homme des cavernes. Afin ne pas lui ouvrir trop brutalement les yeux, nous lui dirons simplement qu’à l’heure de la suprématie digitale et de la naissance de multiples autres acteurs, le recrutement s’en......

Une start-up est une entreprise innovante en pleine phase de développement et pour se développer, elle a besoin de recruter de futurs collaborateurs qui vont contribuer à l’essor et au succès de la société. Mais pas toujours facile de recruter quand on dispose de peu......

« Facile, je mets une pile de CV devant mon enfant de deux ans. Et ceux qui ne sont pas déchirés cinq minutes plus tard, je les garde. » Pour ceux qui ne souhaitent pas s’en remettre ainsi à la providence, il existe plusieurs façons......

Victime d’une métamorphose (en poisson rouge) la semaine dernière, j’ai oublié bon nombre de choses de la plus haute importance, à savoir notamment les étapes-clés du processus de recrutement. Ne vous inquiétez pas, cher poisson rou…, pardon, cher monsieur, chère madame, nous allons vous rafraîchir......